Circulaire d'informations

18 Juin 2014

 

Prochaine Assemblée Générale le jeudi 11 Septembre 2014

 

Chers amis,

Voici des nouvelles sur les sujets concernant notre fédération.

 

1. Le Point Politique

Depuis notre dernière circulaire, un changement de gouvernement s'est produit. Marisol TOURAINE est restée Ministre des Affaires Sociales. La santé a disparu du titre dans un premier temps, ce qui a inquiété le landerneau...La Ministre a rappelé, lors du congrès de médecine générale à Paris le 3 Avril, son attachement à la stratégie nationale de santé et à son point n°2: la révolution des soins primaires et l'exercice en équipe pluriprofessionnelles. La stratégie nationale de santé reste l'axe de la réforme annoncée.

La prochaine loi de santé

Nous avons continué de transmettre au Cabinet de la Ministre rencontré en février, nos propositions concernant la loi de santé à venir: statut juridique des MSP (possibilité de facturation des SISA pour le travail en équipe), la reconnaissance du cahier des charges des MSP (texte DGOS non validé par la loi), la création de passerelles entre hôpital et ville.

La négociation conventionnelle sur les rémunérations d'équipes coordonnées

Vous savez que le choix de la Ministre a été d'obtenir la généralisation des nouveaux modes de rémunérations par la voie conventionnelle. Cette négociation a donc été mise sur les rails. Trois réunions techniques se sont tenues avant le lancement de la négociation elle-même. Ces réunions dites "techniques" ont réuni les parties conventionnelles. Beaucoup de questions restaient à résoudre avant de commencer la négociation. L'une des questions à régler était de définir le cadre réglementaire de cette négociation. Deux cadres réglementaires sont disponibles pour des accords intertprofessionnels: l'ACIP (Accord Cadre InterProfessionnel) prévu à l'article L.162-1-13 du code de la sécurité sociale, et l'ACI (Accord Conventionnel Interprofessionnel) prévu à l'article L.162-14-1 II du même code.

  • L'ACIP est un accord conclu entre l'UNCAM et l'UNPS applicable aux 12 professions de santé représentées à l'UNPS. Si au moins une organisation syndicale représentative de la profession est signataire, l'accord s'applique à la profession concernée. L'ACIP définit des dispositions transverses à l'ensemble des 12 professions.
  • L'ACI est in accord conclu entre l'UNCAM et une ou plusieurs organisations représentatives. Un ACI peut donc concerner un nombre de professions de santé limité: 3 ou 4 professions de santé impliquées dans le suivi coordonné des patients. Les rémunérations sont versées à la structure et la répartition est effectuée en fonction du choix des associés (type ENMR). Un ACI est un accord conventionnel national qui comporte des contrats types donnant lieu à une déclinaison régionale: possibilité de signature entre une MPS/PSP, l'ARS et une CPAM.

Un ACIP peut créer des mécanismes de coordination avec des rémunérations individuelles: approche mono-catégorielle.

Un ACI peut créer des conditions de coordination avec des rémunérations d'équipes: approche pluriprofessionnelle. Cependant, une difficulté persiste, à savoir qu'un ACI ne peut s'appliquer que s'il est signé dans les mêmes conditions qu'une convention: signature par une ou plusieurs organisations syndicales représentatives ayant réuni au moins 30% des suffrages exprimés dans chacun des 3 collèges pour les médecins.

Ces difficultés nous avaient poser la question du bien-fondé du passage de la généralisation des NMR par la voie conventionnelle auprès du cabinet de la Ministre. L'accord conventionnel interprofessionnel a notre faveur, car non seulement plus souple, mais surtout mieux adapté pour les questions qui nous concernent.

Entre les réunions techniques et la première séance de négociation, la FFMPS a diffusé le 13 mai un communiqué écrit avec la Fédération Nationale des Centres de Santé: "Maisons et centres de santé, un exercice d'équipe à privilégier". Notre communiqué rappelle que les équipes de soins primaires constituées représentent les formes d'exercice de demain, apportant meilleure accessibilité et qualité de leurs patientèles, et meilleure qualité de vie aux professionnels, attirant ainsi les jeunes générations. Ce communiqué a été bien repris par la presse professionnelle. Cliquez ICI pour lire le communiqué FFMPS/FNCS

La première séance de négociation a eu lieu le mercredi 28 mai.

D'un côté, des représentants des professionnels de santé désirant que toute décision sur ce sujet soit portée par la totalité de la représentation de chacune des professions puisque l'on parle de coordination et de coopération: UNPS, CSMF, SML, et FNI.

De l'autre des représentants de professions de santé qui pensent qu'il serait plus opportun de définir avec leurs ARS les objectifs à atteindre.

Les premiers veulent donc négocier un ACIP, les seconds un ACI. Les premiers exigent qu'un ACIP soit négocié, puis décliné en ACI, les seconds veulent bien négocier les deux mais sans lien obligatoire. Le résultat est que les premiers ont quitté la table des négociations sur l'ACI qui a la faveur du directeur de l'UNCAM sur de solides arguments juridiques.

Le diaporama projeté durant la séance de négociation expose les objectifs de l'UNCAM selon les points développés par le HCAAM (Haut Conseil pour l'Avenir de l'Assurance Maladie) et par la SNS (Stratégie Nationale de Santé). Ce diaporama est à votre disposition sur demande au secrétariat de la FFMPS.

A nouveau, la FFMPS a communiqué sur le sujet le 10 juin: "la réforme des soins de proximité passera par des modifications des modes de rémunérations des professionnels". Cliquez ICI pour lire le communiqué

La deuxième séance de négociations s'est tenue le jeudi 12 juin

Le travail des négociateurs s'est cette fois concentré sur le fond plutôt que sur la forme. Tant mieux. L'exposé par le directeur de l'UNCAM est fort intéressant pour deux raisons. D'abord parce que cela démontre qu'il s'est réellement approprié les concepts du travail en équipe de soins primaires. Notre travail de ces dernières années de démonstration, de suivi, de production et d'évaluation (avec l'IRDES) a été utile. La conviction était déjà emportée côté Ministère, mais c'est encore mieux si cela l'est aussi du côté de l'assurance maladie. Ensuite parce que les services de l'assurance maladie entrevoient les volumes d'économies potentielles avec cette réorganisation des soins primaires. A savoir que les transferts établissements vers la ville deviennent possibles. A commencer par les SSR.

Prochaine séance le 25 juin. Fin programmée de la négociation à la mi-juillet.

 

2. Nouveaux modes de rémunération - NMR 1 bis, vague 2014

La liste a été longue à sortir. Plusieurs aspects positifs ressortent de cette affaire. D'abord, il y avait plus de candidats que de places prévues, ce qui prouve la motivation des professionnels à s'engager dans la "révolution des soins primaires" appelée par la stratégie nationale de santé. Ensuite, le Ministère a retenu plus de candidatures que le nombre prévu, ce qui montre la qualité des projets déposés. 160 équipes ont été retenues pour 150 prévues. Par contre, la publication de la liste a aussi fait des déçus. Certaines ARS, ou délégation territoriale départementale DTD ont encore des difficultés à comprendre les démarches d'équipes de soins primaires. Les fédérations régionales ont encore du travail sur ce sujet. La diffusion de la matrice de maturité (ou RAP) permettra sans doute d'avancer dans cette compréhension et dans l'analyse du travail des équipes. Il faut souhaiter que la négociation conventionnelle aboutisse pour que toutes les équipes engagées dans le travail d'équipe trouvent réponse en 2015.

 

3. Montant des FIR régionaux

Un arrêté du 31 Mars a arrêté les sommes allouées au FIR régionaux: 3 200 000 000 €, soit plus de 3 milliards d'euros pour 2014. Un autre arrêté a défini la répartition par région. Vous trouverez sur le JO du 3 Avril le montant alloué à votre région.

http://www.journal-officiel.gouv.fr/frameset.html

 

4. La FHF et les économies

La FHF anticipe de manière intelligente sur le programme d'économie annoncé par le gouvernement. Elle propose un plan d'action en 7 points qui mènerait à des économies de 5 à 7 milliards d'€ en 5 ans. Lisez entre autres les propositions 3 et 4 qui nous concernent. Une fois de plus, il y a urgence à s'occuper de l'organisation des soins primaires avant que d'autres s'en préoccupent. Cliquez ICI pour lire cet article

 

5. Evolution des modes de rémunération des pharmaciens

Brigitte Bouzige

Suite aux longues négociations menées avec l'assurance maladie, 3 avenants ont été présentés à la signature des 3 syndicats le mercredi 23 mai. En conséquence, les pharmaciens:

  • changeront de mode de rémunération à partir de janvier 2015. En effet, l'honoraire de dispensation à la boite est créé (0,80 cts d'€ en 2015 et 1 € en 2016) en échange d'une diminution équivalente de la marge actuelle sur le médicament. Cela correspond à un simple transfert de fond d'une partie de la marge à la boite (quasiment la seule rémunération du pharmacien à ce jour) vers une rémunération mixte (marge médicament diminuée + honoraire). Vu que la marge actuelle est une marge dégressive lissée (comme son nom l'indique: pas fixe) une grande inquiétude règne pour l'avenir car il est certain que l'impact de cette mesure va précipiter la fermeture de centaines de pharmacies.
  • pourront, à l'instar des patients sous AVK, faire des entretiens pharmaceutiques aux patients asthmatiques dans le but d'améliorer l'observance du traitement et l'utilisation des dispositifs médicaux. Ils débuteront dès parution au JO.
  • Enfin la ROSP sur les génériques et la substitution est prolongée (avec quelques ajustements molécules). Nous réclamons à ce sujet un accord tripartite (pharmaciens, médecins et assurance maladie)

Seul la FSPF, syndicat majoritaire a signé les 3 avenants. l'USPO n'a signé que l'avenant sur les génériques. L'UNPF n'a rien signé.

 

6. Lancement de FACILIMED

Cela bouge autour des soins primaires. La tendance des pays riches pour un recentrage sur les soins primaires des dépenses de santé intéresse quelques sociétés. Pour s'en assurer, lire l'article en suivant ce LIEN.

Les opérateurs privés s'intéressent à l'économie des soins primaires. C'est entre autres, une des raisons pour laquelle la FFMPS juge opportun de lancer une coopérative de services pour les équipes en MSP. Cette coopérative a pour objet d'aider les équipes de soins primaires à gérer et manager leur cabinet afin de se consacrer aux soins. Tout en gardant la main sur la gouvernance. Quelques équipes bénéficiant de l'ENMR ont créé des postes de coordination. Ces postes sont à 1 ou 2 jours par semaine. Il est difficile de les mutualiser entre plusieurs équipes. La coopérative pourra assumer l'embauche de coordinatrice ou coordinateur et la mise à disposition des équipes. Ceci libérera le leader de l'équipe du suivi administratif et permettra d'assurer la formation et le suivi du travail de ce poste de coordination. Plus loin, la coopérative pourra aussi proposer la gestion globale des cabinets qui ne désireront pas l'assumer (gestion du secrétariat, du SI, des locaux, des stocks, du matériel, etc.). La forme de coopérative permet de garder la main sur la gouvernance. L'assemblée générale de la FFMPS a validé les projets de statuts et de règlement intérieur. Nous avons déjà une trentaine d'adhérents sur les 50 qu'il faut pour créer le capital de la coopérative. Contacts et renseignements:

Matthieu DUBOIS, Direction

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pierre DE HAAS

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 7. MSP et démarche qualité

Séminaire MSP Qualité

Plus de 60 participants qui représentaient plus de 30 MSP se sont retrouvés durant deux jours à Paris pour travailler sur la démarche qualité en équipe de soins primaires. En présence de personnes de l'HAS, de la SFTG, de FAyr-GP et de l'IRDES.

Une première journée a traité de la matrice de maturité, ou référentiel d'analyse et de progression. Les participants en équipe constituée vont tester l'outil dans leur équipe, puis se fixeront des objectifs d'amélioration pour l'année à venir. Un bilan des éléments facilitateurs et freinateurs sera dressé au fur et à mesure de son utilisation.

Une deuxième journée consistait dans un choix d'indicateurs à finalité de production de données. Trois pathologies ont été retenues pour débuter: le diabète de type 2, l'insuffisance cardiaque et la BPCO. Trois indicateurs ont été retenus pour chaque pathologie. Chaque indicateur sera renseigné dans les dossiers patients de ces MSP et donneront ainsi la possibilité de suivre l'amélioration longitudinale des soins donnés aux patients concernés.

Les diaporamas et de résumé sont disponibles sur notre site. Consulter la page

Si votre équipe n'a pu participer mais est intéressée pour rejoindre le groupe, c'est possible. Contactez le pilote de l'opération, Patrick VUATTOUX: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lire le Communiqué MSP Qualité du 17 Juin 2014

Matrice de Maturité ou RAP Référentiel d'Analyse et de Progression

La première phase de construction de cette matrice ou référentiel a été bouclée suite à une réunion à l'HAS. L'outil est donc utilisable et nous allons lancer des tests de son utilisation dans les MSP qui ont participé au séminaire MSP Qualité. Cet outil a pour objectif de permettre à une équipe de pratiquer une autoévaluation de son niveau d'organisation et des services rendus à la population. Il permet aussi de se fixer des objectifs d'évolution sur un ou plusieurs items. Ce qui donne du sens au projet de santé de l'équipe. Les pouvoirs publics (ministère et ARS) sont bien entendu très intéressés par ce travail qui est le premier en France à décrire une organisation de qualité pour une équipe de soins primaires. Cet outil a vocation à être évolutif et nous le ferons bouger de nos critiques. Il n'a pas non plus vocation à être unique. D'ailleurs, les URPS ont conçu une autre grille déclinée depuis celle-ci. La FFMPS a demandé un financement sur les anciens fonds FIQCS pour former une vingtaine d'animateurs de réunion d'équipe pour mener cette autoévaluation. Si cette demande aboutit, nous ferons appel au réseau FFMPS pour constituer ce groupe d'animateurs. La dernière version de la matrice et le guide d'utilisation sont à votre disposition sur demande à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Etude PRisM. Il manque encore 6 équipes

Le comité de pilotage de cette étude s'est réuni une première fois. Sophie MILLOT de la Femasac a représenté la FFMPS. Cette étude, petit rappel, concerne le recueil des évènements indésirables dans nos MSP. Objectif d'améliorer la detection et le signalement d'évènements indésirables par les professionnels de santé et de favoriser le développement d'une culture de sécurité des soins des équipes pluriprofessionnelles. Donc, cela fait partie d'une démarche qualité. Plusieurs d'entre vous ont déjà répondu qu'ils désiraient lancer l'étude avec leur équipe dans leur MSP. Les équipes intéressées sont invitées à se faire connaître auprès de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avec double à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

8. Systèmes d'information

Six éditeurs ont obtenu leur labélisation avec vérification de conformité: ICT avec CHORUS, (le seul validé au niveau **), SILK INFORMATIQUE avec éO, Cegedim avec Monlogicielmedical.com, WEDA, Aatlantide avec ActeursCS.fr, Imagine Editions avec HelloDoc. La liste sur http://esante.gouv.fr/services/labellisation

 

9. SISA

Deux points sur les SISA.

La question de la TVA pour les pharmaciens. Nous avons fait partir une demande de rescrit auprès de Bercy à la suite de deux réponses différentes de deux directions fiscales différentes. Nous attendons la réponse.

La possibilité de mettre la SISA en société à capital variable simplifiera la gestion, car n'oblige pas à publier à chaque chargement. La tenue d'un registre suffit.

Cependant, le décret actuel oblige à noter dans les statuts "le montant du capital social, le nombre, le montant nominal et la répartition des parts sociales représentatives de ce capital". Ce qui est ennuyeux, obligeant à modifier les statuts à chaque entrée ou sortie. Nous avons demandé avec insistance cette modification du décret qui devrait pouvoir arriver en cours d'année. Vous serez tenu au courant.

 

10. Télémédecine et art. 36 de la LFSS pour 2014

Les 9 régions retenues pour la dotation spécifique à la télémédecine, suite à l'art. 36, sont: Alsace, Basse Normandie, Bourgogne, Centre, Haute Normandie, Languedoc Roussillon, Martinique, Pays de la Loire, Picardie. Il a été choisi au Ministère de lancer les expérimentations sur un nombre limité de spécialités et de pathologies, puisque pour chaque spécialité, il faut construire les tarifs, les modèles organisationnels, et les modalités d'évaluation. La première version du cahier des charges, sera publiée à l'automne et portera sur la prise en charge des plaies chroniques et complexes en ville et en EHPAD, la prise en charge gérontologique en EHPAD et sur la prise en charge psychiatrique en EHPAD. La FFMPS participe aux groupes de travaux sur ces cahiers des charges (Richard Champeaux). Les travaux sur une seconde version du cahier des charges débuteront dès la publication de la première version. Ce second chapitre portera sur des actes de télésurveillance de l'insuffisance cardiaque et de l'insuffisance rénale.

Dans les régions non retenues, certaines ARS avaient décidé en amont de lancer tout de même des expérimentations sur fonds FIR. Les fédérations régionaless qui ont de l'initiative sur le sujet de la télémédecine peuvent rejoindre le groupe FFMPS travaillant sur le sujet. La FFMPS a créé un dossier type autour des actes de télé expertise sur dermathologie, cardiologie et néphrologie.

 

12. Nouveaux métiers 

Le développement des MSP, la révolution des soins primaires voient naitre de nouveaux métiers. Poste de coordination d'équipe, poste de coordination territoriale, poste d'infirmière clinicienne, délégué à l'information médicale. Actuellement, ces postes sont assurés par des personnes à profil très différents. Si le pays se couvre de MSP, ce seront à terme plusieurs milliers de postes qui seront créés en secteur ambulatoire de ville. Nous avions rencontré le directeur de l'Ecole des Hautes Etudes de Santé Publique (EHESP) pour étudier avec lui la possibilité de développer des masters spécifiques par e-learning. Nous avons publié fiches de poste et liste de compétences pour ces postes. Cette démarche a intéressé du monde. Nous avons participé à un premier séminaire de travail organisé par l'HAS avec l'EHESP pour avancer sur la définition de programmes de formation qui pourraient voir le jour en 2015.

Si ce dossier vous intéresse, contactez Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

13. Centre de ressources en soins primaires de la HAS

Une vingtaine de questions ont déjà été adressées par des équipes au centre de ressources en soins primaires. Les responsables du centre de ressources prennent souvent contact avec les équipes pour bien poser la question. Les réponses sont très bien documentées. C'est un réél plus que la réalisation de ce centre de ressources. N'hésitez pas à lui adresser des questions: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

16. Contrat homme leader

Nous avons obtenu pour les adhérents FFMPS la création d'un nouveau contrat chez GPM. Pour les équipes qui sont emmenées, portées, coordonnées par une personne dite leader. Nous savons que la disparition brutale de ce leader est une catastrophe. Pour une cotisation annuelle de 60 €, vous garantissez une ressource de 10 000 € en cas de disparition du leader. Cette somme vous permet d'embaucher une personne sur deux mois pour remplacer au pied levé le leader, assumer ses tâches, réorganiser le travail et préparer la suite. Nous avons demandé ce contrat après avoir constaté les problèmes énormes que posaient aux collègues la disparition ou inacapacité brutale de leur leader. Si vous êtes intéressés, demandez un contact avec votre délégué régional GPM: http://www.gpm.fr/component/sectorisation/

 

17. Vie de la FFMPS

AUVERGNE

Succès du forum Régional en Auvergne. 120 personnes présentes, toutes les catégories professionnelles des 4 départements, 25 réalisations et projets. Présence de l'ARS, assurance maladie et hôpital. Bravo à l'équipe régionale. Les PPT de cet évènement sont en ligne dans l'espace Auvergne du site: Lire l'article

LORRAINE

Succès du forum MSP en Lorraine. Plus de 80 participants (nombre limité car sur une péniche...). Débats intéressants sur les projets de santé et sur des sujets innovants. Présence de l'ARS, du Conseil Régional et de la MSA. Remise de certificats de management aux 10 premiers professionnels ayant suivi un cursus de formation.

AQUITAINE

Formation d'une équipe de facilitateurs en Aquitaine. 11 nouveaux facilitateurs se sont formés aux techniques d'accompagnement des équipes. Une bonne dynamique se lance dans cette région.

LIMOUSIN

Création de la fédération des MSP en Limousin. Bienvenue à cette nouvelle fédération régionale. Le bureau sera mis en place lors d'une prochaine réunion.

Nouveautés

  • Création d'une liste des thèses en relation avec le sujet des MSP. Proposition de Marie-France Gérard de créer cette liste. Adressez les données bibliographiques auprès de notre secrétariat Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Groupe Facebook. Un groupe Facebook "échanges entre maisons de santé pluridisciplinaires" a été créé par une équipe de Corbeil. Pour permettre aux équipes de pouvoir échanger sur tous les sujets chauds du moment. Venez nous rejoindre.

 

18. Colloques et formations

Ecole d'été EQUIP/SFTG/FFMPS.

"Amélioration de la qualité des soins primaires, conduire une action ou une recherche" du 27 au 30 août 2014 à Paris

La qualité et la sécurité des soins primaires sont au cœur de la réorganisation de notre système de santé. Jusqu’ici ces dimensions se sont déployées essentiellement à l’hôpital. Leur implantation «en ville» soulève de nombreuses questions pour les professionnels comme pour les chercheurs. Pour progresser nous devons engager une dynamique francophone dans ce champ, en relation avec les expériences qui se développent au niveau international.

Les université d'été de la performance en santé organisée par l'ANAP

Les 29 et 30 août  à Lille. Programme alléchant: http://www.performance-en-sante.fr/levenement/lille-2014/programme/

Les 8èmes Rencontres de l'Institut Renaudot

21 et 22 novembre 2014 à la Cité Internationale Universitaire de Paris.

Un programme toujours aussi alléchant autour du croisement des Pratiques communautaires autour de la santé: « Construire ensemble, un défi pour vivre mieux ». Renseignements, appels à communication et posters sur http://institut-renaudot.fr/

 

A lire, à écouter...


Rapports

rect3514   

Rapport sur le service public territorial de santé et le service public hospitalier

Bernadette DEVICTOR a remis sa copie à la Ministre. Vous trouverez le rapport sur le site du Ministère.

LIRE

 

Divers articles ou vidéos

 

rect3515   

Frame of reference in relation to primary care with a special emphasis on financing systems and referral systems

European Commission, DG Health & Consumers, Directorate D: Health Products and Systems. EU Health Expert Panel adopts first three opinions. The first opinion on a frame of reference in relation to primary care with a special emphasis on financing systems and referral systems is of particular interest to EU countries that are making efforts to improve the functioning and sustainability of their health systems. The opinion provides a core definition of primary care, underlines its importance, and recommends its strengthening in terms of infrastructures, organization, access, and financing. A public consultation on this opinion will be launched soon. 

LIRE

     
 rect3516  

The Payment Reform Landscape: Pay-For-Performance

Suzanne Delbanco; Health Affairs Blog, 4 March 2014. One of our core beliefs at Catalyst for Payment Reform (CPR) is that we need to move away from fee-for-service, toward new models that pay for care based on value, not volume. And while the American National Scorecard on Payment Reform shows these new payment models are spreading, we still don’t know if they are really delivering the value we hope for — higher-quality care at more affordable prices.

LIRE

     
rect3518  

 

Transforming Specialty Practice — The Patient-Centered Medical Neighborhood

 Xiaoyan Huang, M.D., and Meredith B. Rosenthal, Ph.D.  N Engl J Med 370;15;1376-1379. Des pistes de réorganisation des soins secondaires en phase avec la révolution des soins primaires.

LIRE

     
 rect3520  

The evolution of nursing in Australian general practice: A comparative analysis of workforce surveys ten years on.

Halcomb E, Salamonson Y, Davidson P, Kaur R, Young S. (2014). BMC Family Practice, 15:52 DOI: 10.1186/1471-2296-15-52. Nursing in Australian general practice has grown rapidly over the last decade in response to government initiatives to strengthen primary care. According to the authors, there are limited data about how this expansion has impacted on the nursing role, scope of practice and workforce characteristics. Using comparative analysis of data from a national survey conducted in Australian general practice between 2003-2004 and repeated in 2009-2010, the authors sought to describe the current demographic and employment characteristics of Australian nurses working in general practice and explore trends in their role over time. The authors found that some of the structural barriers to nursing in Australian general practice had been addressed over time, however, there were also some continuing barriers to practice nurse role development, and suggest understanding and addressing these issues is vital to optimise the effectiveness of the primary care nursing workforce.

LIRE

     

logo

 

 

 

video interview (3.42 min) with Martin Roland: Managing demand for health services

18 March 2014. He explains the concept of supply-induced demand, whereby increasing the availability of services means that people will make more use of them.

Source

     
 rect3522  

Hospital Admits, Length Of Stay Cut With Home Care 

Sarah Wickline; MedPage Today, Apr 25, 2014.

This observational study demonstrated decreased hospital admissions among an elderly homebound population who were enrolled in a home-care management program.

LIRE

     
rect3524  

The Patient-Centered Medical Home, Electronic Health Records, and Quality of Care  

Lisa M. Kern, MD, MPH; Alison Edwards, MStat; and Rainu Kaushal, MD, MPH :

Excellentissime… 

LIRE

     
rect3526  

Integration of primary health services: Being put together does not mean they will work together 

Lawn S, Lloyd A, King A, Sweet L, Gum L. (2014). BMC Research Notes, 7, 66.
This paper reports on an Australian experience of co-locating a range of different primary health services into one building, with the aim of providing integrated services. The authors discuss some of the early challenges involved with moving services together and the reasons why collaborative and integrated working relationships to improve the clients' journey, may remain elusive. Using ethnographic observational data of the day-to-day interactions between the research officer and health professionals within a GP Plus site, the authors found co-located health service systems can be complex, with competing priorities and differing strategic plans and performance indicators. The purpose of co-locating services was to foster improved collaboration and working relationships between services, considered important for caring for clients with comorbid health conditions and complex needs. However, the authors found that a number of features of the infrastructure within the site - governance, physical and technical - posed barriers to achievement of these goals.

LIRE

     
rect3528  

Reframing professional boundaries in healthcare: A systematic review of facilitators and barriers to task reallocation from the domain of medicine to the nursing domain

Niezen MGH, Mathijssen JJP. (2014). Health Policy, Available online 2 May 2014.
One of the innovative approaches to dealing with the anticipated shortage of physicians is to reallocate tasks from the professional domain of medicine to the nursing domain. This study from the Netherlands explores the main facilitators and barriers to task reallocation. Using a systematic literature review approach supplemented with a snowball research method, 13 relevant papers were identified. These papers addressed a broad spectrum of task reallocation including delegation, substitution and complementary care. Thematic analysis identified four categories of facilitators and barriers, namely knowledge and capabilities; professional boundaries; organisational environment; and institutional environment. The authors suggest that introducing nurse practitioners in healthcare requires organisational redesign and the reframing of professional boundaries.

LIRE


Merci de soutenir notre travail par votre adhésion, la FFMPS vit de vos adhésions et de votre participation à nos Journées.

télécharger le bulletin d'adhésion

Bien cordialement.

Pour le Bureau, Pierre DE HAAS

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Et avec nos remerciements à notre partenaire

sans-titre0810 229 505

Edito

Par Pascal Gendry, président de la FFMPS

Le 20 avril 2017, une large majorité de syndicats représentatifs des professionnels de soins primaires a signé l’Accord Conventionnel Interprofessionnel avec l’Assurance Maladie.

Après l’Expérimentation des Nouveaux Modes de Rémunération et deux années de Règlement Arbitral, cet accord conventionnel permet la reconnaissance du travail des équipes des Maisons de Santé pluriprofessionnelles en le rendant pérenne. La mise en place et le développement des actions inscrites dans le projet de santé de ces équipes s’en trouvent facilités, avec des objectifs consolidés d’amélioration de l’accès aux soins et de travail en équipe coordonnée...Lire la suite

Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com