Le 09 février 2010
 
La Fédération Française des Maisons et Pôles de Santé FFMPS a pris connaissance du discours du Président de la République sur l'avenir des territoires ruraux, à l'occasion des assises de la ruralité.

Le Président a insisté sur la nécessité pour chacun de pouvoir accéder à une santé de proximité. Il a annoncé que l'Etat et l'Assurance Maladie participeront au financement du développement de 250 maisons de santé en 3 ans.

La FFMPS se satisfait de cette annonce. Car les maisons de santé offrent les conditions nécessaires à un nouveau modèle de pratique des soins de premier recours et de proximité. Le regroupement de professionnels de santé permet de définir un nouveau maillage du territoire, particulièrement en rural.

Le développement des maisons de santé rencontre trop souvent des obstacles du fait de la nécessité d'investissements importants que les professionnels de santé ne peuvent pas toujours couvrir par eux mêmes. Aussi l'annonce d'une aide de l'Etat et de l'Assurance Maladie est la bienvenue.

La FFMPS tient cependant à signaler que les principaux obstacles rencontrés par les promoteurs des maisons et des pôles de santé relèvent de problèmes de fonctionnement. Les contraintes réglementaires et législatives empêchent les promoteurs d'avancer vers une structuration plus moderne des soins de premier recours et de proximité. Le statut juridique des maisons et pôles de santé doit être adapté. La possibilité de travailler en équipe sur un dossier médical unique et partagé doit être ouverte.

Et les nouveaux modes de rémunération forfaitaires doivent être étendus.

L'aide au développement de cette nouvelle forme d'exercice est une bonne décision. Il est nécessaire qu'elle s'accompagne rapidement d'autres décisions sur le fonctionnement de ces structures.