L’association SPP-IR Soins Primaires Pluriprofessionnels : Innovation Recherche a été créée en juillet 2016 par la FFMPS et l’IJFR[1]et des chercheurs

Qu’est-ce que SPP-IR ?

Association Loi 1901, son objet est de promouvoir et développer la recherche en soins primaires dans la pluri-professionnalité et l’interdisciplinarité.  

Il s’agit de faciliter le développement de la recherche dans les structures pluriprofessionnelles de soins primaires et de fédérer chercheurs et professionnels de terrains intéressés par ce champ.

SPP-IR s’intéresse aux soins primaires définis par leurs fonctions de globalité, d’accessibilité, de coordination et de continuité des soins, à l’échelon d’un territoire de proximité et de sa population. A ce stade, la réflexion porte particulièrement sur le travail en équipe pluri-professionnelle, la gouvernance et les modalités d’interaction des acteurs (professionnels, patients, financeurs…), dans une perspective d’amélioration de la qualité, de l’équité des soins et plus globalement de la santé à l’échelle de territoires de proximité.

Le bureau de l’association est paritaire à plusieurs titres. La présidente est Tiphanie Bouchez (médecin généraliste en équipe coordonnée libérale, enseignante-chercheuse en médecine générale) la co-présidente Louise Rossignol (médecin généraliste en centre de santé municipal, présidente du conseil scientifique de l’IJFR), le trésorier Yann Bourgueil (médecin de santé publique, chercheur, chargé de la mission soins primaires de l’EHESP), la secrétaire Julie Cachard (diététicienne en équipe coordonnée libérale en ZUS, doctorante). Le Conseil d’Administration est composé de 12 membres, principalement des professionnels de santé et des chercheurs.

Qu’est-ce que la recherche ?

C’est une activité visant à apporter une connaissance nouvelle, en général en réponse à une question bien formulée (50% du travail) avec des méthodes rigoureuses, explicites et soumise au jugement des pairs par le processus de sélection dans les appels à projets et la publication dans des revues académiques.  Tout problème, question concrète ou projet d’action peut être soumis au questionnement initial propre à la recherche même s’il ne conduit pas nécessairement à la réalisation d’une recherche.  

SPP-IR, quelles actions concrètes ?

Représenter la recherche en soins primaires 

SPP-IR est membre du comité de pilotage « Recherche en Soins primaires » de la DGOS.

SPP-IR a participé au groupe de travail missionné par l’INCA pour faire des propositions sur la recherche oncologique en médecine générale et y a défendu la pluri-professionnalité et la place de l’usager.

Séminaires de travail et productions scientifiques

L’association travaille à la constitution d’un réseau de chercheurs en soins primaires en associant des professionnels, des usagers et des décideurs aux axes de travail.

Le premier séminaire a eu lieu en janvier 2018 et a rassemblé 115 personnes dont des cliniciens (médecins généralistes, pharmaciens, infirmiers, diététiciens, masseur-kinésithérapeutes), des représentants d’usagers, des chercheurs (sociologues, économistes de la santé, géographes de santé, médecins de santé publique) et des institutions (DGOS, la CNAMTS, ARS). L’objectif était de travailler sur des axes de travail prédéfinis : 10 ateliers organisés en complément des séances plénières ont permis d’aborder de nombreuses thématiques (Comment intégrer les usagers dans l’ensemble des démarches ? Comment évoluent les rôles professionnels ? Nouvelles formes d’organisation : qu’est-ce qu’elles produisent ? Qu’est-ce qu’il faut évaluer ? Comment valoriser la recherche en soins primaires ? Qu’est-ce qui a déjà été réalisé ? Équité et accessibilité en question ?).

Pour apporter des perspectives extérieures, des spécialistes en soins primaires suisse et écossais, généraliste et pharmacienne, ont présenté leur expérience.

Ces travaux feront l’objet d’une restitution (en cours d’écriture).

Les perspectives en 2018 sont de valoriser le travail conséquent mis en œuvre par l’ensemble des participants du séminaire et de répondre à des appels à projets pour financer la constitution d’un réseau formel de chercheurs et de professionnels. L’enjeu de ce réseau est de favoriser et rendre faisables des échanges productifs grâce au partage de ressources et d’expertise.

Comment rejoindre SPP-IR ?

Les personnes physiques ou morales intéressées par la recherche en soins primaires peuvent adhérer. Les adhésions sont validées par le Conseil d’Administration. Le montant de l’adhésion 2018 est fixé à 25 euros.

Ici   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



[1]L'Institut Jean-François Rey a lui-même été créé en décembre 2015 par trois organisations de centres de santé : la Fédération nationale des centres de santé (FNCS), l’Union syndicale des médecins des centres de santé (USMCS) et le Syndicat national des chirurgiens-dentistes des centres de santé (SNCDCS).

Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com