La Révolution des soins primaires que nous avons souhaitée est en cours.

Nous devons maintenant être à la hauteur de ses enjeux : garantir et développer l’accès aux soins pour tous et partout, faire face aux défis du développement des pathologies chroniques, renforcer la pertinence et la qualité des soins apportés par nos équipes pluri-professionnelles tout en répondant aux besoins exprimés des usagers par de nouvelles approches « santé ».

Nous assistons désormais à une adhésion grandissante des professionnels de santé à l’exercice coordonné. Des équipes pluriprofessionnelles de soins primaires s’organisent, les maisons de santé se multiplient, font la preuve de leur efficacité dans les territoires et participent à l’émergence des communautés professionnelles territoriales de santé.

C’est réunis au sein de nos équipes de soins, de nos fédérations régionales et de la FFMPS que nous pourrons avancer dans cette Révolution nécessaire, en partenariat avec les ARS, l’Assurance Maladie, les usagers, les élus mais aussi avec tous les acteurs de la santé et de la solidarité.

Les Journées de Nantes, les 9 et 10 mars 2018, seront le cadre de débats et d’ateliers interactifs de production d’idées sur la vie de nos équipes, les innovations déjà en place ou à venir, les nouvelles pratiques, les conditions des évolutions de demain.

Une nouveauté : La présentation, par les équipes qui le souhaitent, de posters retraçant des expériences déjà évaluées et qui ont fait leurs preuves.

Venez nombreux….nous sommes prêts à vous accueillir et nous attendons vos expériences, vos projets et vos réflexions pour soutenir encore et encore la Révolution des Soins Primaires à laquelle nous devons tous contribuer.

Pascal Gendry, président de la FFMPS

Santé primaire et territoires :
Les maisons de santé sortent de leurs murs

Pour un égal accès aux soins, la FFMPS déploie son savoir-faire
pour accompagner les équipes de soins primaires (ESP)
et les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS)
à la pluri-professionnalité.

 

Indicateur « coordination pluri-professionnelles » : tout profil de patient peut être l’objet d’un examen en réunions de concertation pluriprofessionnelle (RCP)

Petite explication de texte des articles 3.2 et 5.2 de l’ACI :

Le minimum requis pour une MSP est de 6 réunions pluriprofessionnelles par an.

Une fois ce socle assuré, l’indicateur est valorisé à 1000 points variables, proratisés en fonction de la patientèle et du nombre de dossiers étudiés. La rémunération de cet indicateur est à atteinte progressive.

 

Votre région

ESOP, la revue des équipes de soins primaires
En savoir plus
Un livre, pour tout savoir
En savoir plus
Petit guide de la participation en santé de proximité
En savoir plus

Edito

Par Pascal Gendry, président de la FFMPS

Le 20 avril 2017, une large majorité de syndicats représentatifs des professionnels de soins primaires a signé l’Accord Conventionnel Interprofessionnel avec l’Assurance Maladie.

Après l’Expérimentation des Nouveaux Modes de Rémunération et deux années de Règlement Arbitral, cet accord conventionnel permet la reconnaissance du travail des équipes des Maisons de Santé pluriprofessionnelles en le rendant pérenne. La mise en place et le développement des actions inscrites dans le projet de santé de ces équipes s’en trouvent facilités, avec des objectifs consolidés d’amélioration de l’accès aux soins et de travail en équipe coordonnée...Lire la suite

Actualités

En cours de construction

Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com